Jacques Borie, Porte parole de Europe - Liberté et candidat à l'élection présidentielle de 2012
  Ecologie
 

Développement des énergies renouvelables
Nous devons agir dans le sens d’un transfert et de la diffusion des technologies propres et viables, excluant peu à peu le nucléaire, et ce graduellement en fonction de l’ancienneté des centrales.

Par le biais d’une politique volontariste, nous imposerons pour les collectivités et inciterons fiscalement pour les particuliers l’utilisation d’énergies renouvelables : solaire, photovoltaïque, bois, géothermie, hydraulique, éolien et toutes nouvelles technologies à venir non polluantes.

Nous orienterons les financements et les garanties publics nationaux (aide à l’exportation de la Coface) et multinationaux (banques de développement) vers l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Support aux créations individuelles de production d’énergies

Réduction des dépenses énergétiques
Les bâtiments publics et les immeubles collectifs seront tous construits selon la norme HQE (Haute qualité environnementale). Des incitations fiscales significatives seront proposées pour les maisons individuelles.

Nous inciterons les entreprises à faire des économies d’énergies ? Par exemple, nous interdirons toutes pollutions publicitaires lumineuses nocturnes.

Lutter contre le réchauffement climatique
Nous nous donnons comme objectif de diviser par quatre à l’horizon 2050 nos émissions de gaz à effet de serre et à une réduction massive du recours au pétrole et au charbon.

Lutter contre le gaspillage
Afin de privilégier le réemploi et la réparation, nous inciterons les constructeurs à la fabrication de « produits qui durent », en obligeant des garanties longue durée.

Il faut limiter la publicité papier.

Elimination des déchets toxiques
Mettre en place un programme national de réduction de l’utilisation des pesticides et des éléments toxiques

Déclarer prioritaire la préservation des écosystèmes dans toutes nos régions et collectivités.

L’eau.
Elle sera le véritable défi du 21ème siècle.
A l’heure où des sociétés privées ont captés, pour des raisons financières, tout les systèmes de distributions et d’exploitations de l’eau, nous sommes tenus sous le joug de ces sociétés, dont l’état s’est désengagé.
Les sociétés qui gèrent l’eau sont toujours bénéficiaires, et le prix au mètre cube est exorbitant pour les citoyens mais pas pour les exploitants agricoles productivistes.
De plus, d’une  région à l’autre, voire d’une ville à l’autre, le prix au mètre cube n’est pas le même, il y a une iniquité incroyable et insupportable.

Nous proposons :
Un réel regard de l’Etat sur le prix du mètre cube et ses disparités régionales et locales. Un contrôle assidu et permanent des sociétés qui gèrent l’Eau en France.
Une surveillance nationale pour éviter le gaspillage de l’eau dans l’agriculture. (L’arrosage de nuit est plus bénéfique qu’en plein soleil sur une terre chaude).
Une récupération des eaux pluviales sur tout le territoire par un procédé simple et facile à mettre en place par gravité logique, sur la totalité des toits exploitables de France afin d’économiser l’eau potable.

Réinstaurer les fontaines d’eau.

Avec un système de re-captage pour en éviter le gaspillage.

Faire de la protection animale un élément important de toute politique.

Abolir la corrida.

Engrais
Nous autoriserons les engrais non chimique, ce qui est le cas partout en Europe sauf en France !

Nous utiliserons la fiscalité comme moyen de réduction, par une taxation graduelle des producteurs d’éléments polluants.

 
  Aujourd'hui sont déjà 22618 visiteurs (52338 hits) Ici!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=